Laos

voyage moto en laos

Le spécialiste de la randonnée motorisée à taille humaine. Tél : 04 94 32 63 02

Au fil du Mekong

Le programme proposé n’a qu’un caractère de principe et ne tient pas compte des aléas du parcours : état des routes ou des pistes, météo, panne, accident, fatigue et autres incidents… Ceux-ci peuvent nous contraindre à modifier le déroulement du voyage et le découpage des étapes. De plus, un itinéraire n’est jamais figé et reste en perpétuelle évolution au fil des sessions proposées…

 

Etape 1

Jour 1 – Atterrissage à Vientiane

Ancré sur le fleuve Mékong, l’hôtel permet de s’imprégner d’emblée de cette ambiance unique qui règne sur les berges du mythique cours d’eau. Et plus encore lorsqu’une relative fraîcheur s’installe dès la dernière révérence du soleil.

Etape 2

Jour 2 – Étape 1 – Vientiane – Paklai – 215 km

Avec la Thaïlande sur la rive opposée, l’itinéraire longe le Mékong sur environ 80 km avant d’arriver à Sanakham, petite bourgade campée sur son rivage, pour une halte sympathique. L’popée prend un moment de l’altitude. Les virages s’enchaînent dans un relief accidenté.
Le décor est posé. Tout azimut, les images féeriques déboulent. Une superbe route asphaltée serpente sans répit en redescendant résolument vers Paklai.
Un bac local bien rudimentaire permet d’enjamber le Mékong toujours magique.
Dîner à deux pas, là où la gastronomie est au rendez vous

Etape 3

Jour 3 – Étape 2 : Paklai – Sayabouri – 180 km

Après un bon café lao, l’équipée s’ébroue pour une incursion en pleine forêt primaire. Ici, les dernières traces de bitume ont depuis longtemps abdiqué. Dans une jungle épaisse, l’expédition progresse au cœur du parc national de Nam Pouy. Il s’agit là d’une immersion véritablement inoubliable !

Etape 4

Jour 4 – Étape 3 : Sayabouri – Luang Prabang – 105 km

L’itinéraire ricoche sur la frontière thaïlandaise, agrippe les cimes, dessert d’insouciants villages de montagne accrochés aux pentes abruptes. Soudain, le tracé bifurque par surprise pour emprunter une piste minuscule qui s’envole vers des crêtes perdues pour nous débarquer en secret sur l’autre rive du Mékong.
Là, au milieu de nulle part, se dessinent bientôt les vestiges de Luang Prabang… Cette ancienne capitale royale nous accueille de ses mille temples pour une escale hors du temps ! Classé « Patrimoine de l’Unesco », le site a été rénové sous la tutelle de Versailles.
Maisons coloniales prestigieuses, pains en devantures et parties de pétanque en soirée nous rappellent la présence française.

Etape 5

Jour 5 – Étape 4 : Luang Prabang – Ban Don Khan – 120 km

Après un copieux petit déjeuner (comme chaque matin) et un dernier coup d’œil aux temples, notre époustouflante virée s’élance gaillardement dans un relief à nouveau accidenté. Toute la palette des verts et des ocres tapisse le paysage. Des montagnes un peu plus proéminentes transpercent le ciel. Quelques toitures composent l’extraordinaire village de Ban Don Khan appuyé sur les bords de la rivière Nam Khan, véritable havre de paix.

Etape 6

Jour 6 – Étape 5 : Ban Don Khan – Phongsavanh – 110 km

Nul n’y coupera à cette petite soupe traditionnelle avant de boucler son casque ! Sitôt le breuvage avalé et la rivière enjambée, entraînant la troupe dans de nouvelles découvertes, l’itinéraire s’éclipse illico dans un autre enchaînement montagneux avant de plonger résolument vers la mythique Plaine des Jarres. Par son côté mystérieux, le site en question se prévaut de s’identifier à l’Ile de Pâques !

Etape 7

Jour 7 – Étape 6 : Phongsavanh – Paksan – 270 km

Les premiers rayons solaires lèchent la plaine lorsque l’expédition s’ébroue. Les instruments de navigation verrouillés sur la célèbre et mythique piste Ho Chi Minh, les aventuriers filent plein Est. Ricochant sur le relief, les monocylindres martèlent bientôt la frontière vietnamienne. Ici, l’émotion est palpable.
Le chemin se contorsionne au fil d’une ascension qui s’essouffle au passage de cols à plus de 2 000 mètres.
En amorçant leur descente, encore grisées par le dernier tronçon d’anthologie parcouru, nos pérégrinations s’enfouissent sous une jungle épaisse, surfent sur les flaques, composent avec les gués. Serpentant sous la forêt tropicale, le parcours débouche sur des prairies scintillantes à l’approche de Muang Huang.
Avec la lumière qui décline, Paksan se profile bientôt…
Nuitée au bord du Mékong.

Etape 8

Jour 8 – Étape 7 : Paksan – Longsane – 150 km

Le marché du village s’anime dans un joyeux encombrement désordonné. Café et beignets sont promptement englouti, car l’appel des arbres et de la piste reste le plus fort. Les explorations du jour déambulent incognito sous le feuillage d’un nouveau tunnel de végétation bien dense perçant jungle, forêt primaire et bambous, un sous-bois qui semble sorti d’un conte de fée. Ci et là, d’inattendus bancs de fesch fesch s’échouent sur le chemin. Rien ne parvient à surpasser la dimension vraiment spectaculaire de ces paysages ! Soudain, le parcours butte sur les eaux troubles d’une rivière, plus large, plus profonde, plus incertaine… Sorti de la canopée, un bac bien improbable dans cette contrée oubliée, embarque pilotes et machines. L’épopée s’égare en plein Pays Hmong. Et c’est dans les éclaboussures des nombreux gués que notre baroud du Mékong rallie Longsane.

Etape 9

Jour 9 – Étape 8 : Longsane – Vientiane – 150 km

Le Parc National de Phou Khao Kway est un tronçon de choix avec ses lacs et ses pinèdes odorantes… La partie est plus technique. Quelques ruisseaux dégoulinent vers le plan d’eau. Le sentier tressaille et rebondit sur les bancs de roche, se coltine un long raidillon luisant, dérape dans des dévers, compose avec quelques arbres arrachés, valse dans une forêt bien plus aérée qu’à l’accoutumé, si bien qu’entre deux slaloms sous les arbres le panorama se laisse entrevoir.
En guise de bouquet final, le manège prend la forme d’une véritable piste aux étoiles, d’un ballet enchanté. Les solides gaillards composant l’équipe TrailRando s’en donnent à cœur joie. Ce sont des hommes aguerris, forgés par les étapes précédentes et désormais parfaitement rôdés à la manœuvre qui s’élancent sur ce dernier ruban virevoltant et se cramponnant dans ces montagnes russes. Certains avoueront avoir chanté dans leur casque. Vientiane s’étale en contrebas de la falaise… Il est midi lorsque les moteurs s’arrêtent pour la fin du raid.
Après cette immersion inoubliable, l’heure est à la détente. Au coucher du soleil les compagnons d’aventure profitent des derniers instants de clarté sur le Mekong.

Etape 10

Jour 10 – Vientiane

Retour vers l’Europe